top of page
Rechercher

Les vers de terre

Voici votre publication hebdomadaire ! 🙂 . Bonne lecture !

Les vers de terre, lombrics ou encore lombriciens sont des individus emblématiques du sol. À la fois par ce qu’ils sont visibles et connus de chacun, mais aussi par ce qu’ils remplissent une multitude de fonctions dans le système sol : Cette polyvalence leur vaut d’ailleurs l’appellation "ingénieur du sol".

Un animal multi rôle :

✍️ Ils aèrent le sol : en creusant leurs habitats, constitués de multiples galeries verticales et horizontales. Ces galeries permettent la circulation rapide de l’eau et de l’atmosphère des racines et des autres occupants du sol.

✍️ Ils brassent le sol : en faisant d’incessants allers-retours entre la surface et la profondeur, ils enfouissent ainsi des matières organiques plus au moins transformées permettant à la vie de coloniser les couches profondes du sol.

✍️ Ils dégradent la matière organique brute : accélérant sa transformation en humus puis sa minéralisation.

✍️ Ils fertilisent les cultures : ne possédant aucun organe masticateur, le ver de terre est obligé de se faire aider des populations bactériennes et fongiques. Pour se nourrir, il enfouit les résidus de culture qu’il met ainsi en contact intime avec la microbiologie du sol. Les résidus sont les prédigérés et il peut alors avaler cette bouille nutritive qui sera à son tour fortement dégradée et digérée par la flore de son très long tube digestif. Les excréments de vers sont ainsi extrêmement riches en nutriments minéraux directement assimilables par les plantes.

✍️ Ils fabriquent les agrégats du sol : véritable réacteur biologique , mettent en contact intime les particules minérales du sol avec les matières organiques.

Les vers de terre sont d’excellents indicateurs d’une vie souterraine mal connue. Ils représentent environ 20 % des organismes vivants dans le sol (hors racines). Cela signifie que vous trouvez 30 g de vers de terre au m², il y a sans doute le même poids de champignons et en algues, à peu près le double de bactéries, et la moitié de tout le reste (protozoaires, nématodes, insectes mammifères, etc.). Soit en réalité, 150 g/m² de vis sous vos pieds, ou encore 1.5 t/ha représentés par 260 millions d’individus plus aux moins petits.

Pour suivre l'enrichissement ou l'appauvrissement de votre sol, une analyse de sol est nécessaire, contactez-nous pour plus d’informations.

Tunisie : +216 94 321 793 🇹🇳

Maroc : +212 661-389075 🇲🇦

Algérie : +213 555 51 59 74 🇩🇿

Le reste du monde : 001 514 233 5608 🇨🇦

Pour votre rapport de fertilisation , 100 % en ligne :

1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentarios


bottom of page